Maths pour Classe de Terminal

Soutien Scolaire 95Maths / MathématiquesMaths pour Classe de Terminal

Les maths en classe de terminale, l’année du bac.

Certains de nos élèves à MATHS Rattrapage arrivent l’année du bac dans une espèce d’ambulance, en criant au secours, parce que leur moyenne et de 5, 6 ou 8 en maths. Voilà une réaction qui est bien tardive parce que nous sommes alors dans une situation quasi insurmontable dans la mesure où il faudra faire tous les stages de vacances, de Toussaint, de Noël, de février et de Pâques pour réussir au bac, avec en plus un soutien hebdomadaire de deux heures par semaine. Et bien sûr, voilà une charge de travail qui est difficilement intégrable au planning d’un élève déjà bien chargé avec toutes les autres matières à assurer.

Donc l’élève arrive-t- il en naufragé et nous demande outre le fait de le tirer hors de l’eau, de lui apprendre aussi à nager !

Le grand enseignement de ces classes de terminale, c’est de comprendre que s’inquiéter du niveau d’un élève simplement dans l’année du bac, en prétendant lui donner un coup de pouce qui suffirait à l’obtention du diplôme tant attendu, est une attitude bien laxiste. Mais il arrive quelquefois que ce soit l’élève lui-même qui refuse de prendre des cours de soutien en repoussant chaque année l’échéance et en disant qu’il va « se débrouiller tout seul ».

Ce serait presque acceptable s’il n’y avait pas cependant un aspect du problème encore moins abordé qui est le suivant. En repoussant l’échéance des cours de soutien et des cours de rattrapage, l’élève se prive lui-même de découvrir peut-être une aptitude dans les cours de maths, une aptitude qu’il ne connaissait pas encore. Comment reconnaître une aptitude si vous traversez une ou deux années scolaires avec un cours incompréhensible ; Il est naturel dans ce cas de penser que l’on n’est pas fait pour cette matière. En repoussant donc les cours de maths à la dernière année, peut-être s’est-on privé d’une orientation qui aurait pu être plus favorable à l’élève et à son avenir professionnel.

C’est donc une recommandation que beaucoup de parents attentifs ont suivi spontanément, à savoir accompagner leurs enfants en maths dès le collège voire dès la classe de sixième sans même attendre de médiocres ou mauvais résultats. C’est ainsi que nous avons eu des enfants qui ont fait « carrière » à MATHS Rattrapage en suivant des cours de soutien à l’année, des stages de vacances depuis la classe de sixième jusqu’au bac.

Ce faisant, ces parents n’ont manqué aucune opportunité pour leurs enfants, sachant que ceux-ci disposaient du meilleur cours de maths possible disponible. De plus, leurs enfants engrangeaient un capital de confiance continu et évitaient ainsi tout stress inutile. Enfin, ces parents étaient conscients que leurs enfants obtenaient le meilleur d’eux-mêmes et se préparaient ainsi de la meilleure des façons à la réussite professionnelle promise. Ces parents-là se libéraient d’un lourd fardeau, celui des résultats scolaires. Et ce sont ces générations-là de parents qui ont mis un ou plusieurs enfants à MATHS Rattrapage, qui ont fait le meilleur choix d’investissement pour leurs enfants. Le message est donc « n’attendez pas, mais plus tôt vous vous occuperez de la scolarité de votre enfant, le mieux ce sera, et pour vous et pour lui.